16 juin 2014

Si c'était à refaire !

16 juin 2014

Assis dans le cockpit naviguant entre deux écluses, mon capitaine et moi discutons et analysons notre voyage à savoir si nous ferions les choses autrement si c'était à refaire.

Voici le résultat de nos réflexions pour un voilier comme le nôtre.

Les indispensables :
  • Ipad avec carte SIM
  • AIS
  • Full inclosure
  • Chauffage
  • Antonnoir-Filtre à diesel
  • Éolienne
  • Pack de batterie AGM
  • Micrologue
  • Bonne ancre - Ne pas négliger sur la qualité et la dimension de celle-ci. Nous avions installé une deuxième ancre (Bruce) à poste et elle n'a jamais été utilisé. Notre assurance exigait 3 ancres à bord dont 2 à postes. Notre principale ancre était une Rocna.
  • Pilote automatique
  • Antenne WIFI en bout de mât
  • Système électrique - Révision complète avant départ
  • Chariot d'épicerie (2)
  • Active Capitaine - Application IPad
  • Bossoir - Si c'était à refaire, l'installation serait installé de façon plus robustres. Nous avons suivi les recommandations du manufacturier mais par expérience jamais assez fort pour les événements subis.
  • VHF au cockpit
  • Inspection des voiles avant le départ
  • Bidons d'eau
  • Bidons de diésel
  • Pot Mason
  • Formation nautique (navigation base, côtière, météo, moteur, électricité, etc...)

Nous ferions certaines choses autrement :
  • Moteur de l'annexe - Notre annexe était selon nos besoins de la bonne grandeur (Zodiac 10' avec un fond rigide en fibre de verre). Par contre le moteur aurait du être plus fort ce qui nous aurait permis de visiter des endroits plus éloignés.
  • Livres papiers - Prend trop de place. Aller vers le numérique.
  • Réservoir de toilette - Dans notre préparation, beaucoup d'équipements ont été changé comme des lumières aux DEL pour consommer moins, le réservoir à diesel inspecter, la toilette changée au complet l'an dernier, tous les tuyaux sanitaires changés aussi mais le réservoir à toilette RIEN, pourquoi ? un oubli ! Hé bien, il s'est chargé de nous le rappeller à Cocoa Beach sur le chemin de notre retour. Jamais agréable de jouer dans ce coin là :(
  • Pour les Bahamas, l'approvisionnement avant départ de certains produits pas assez nombreux (jus d'oranges Oasis, vins, fromages, Clamato).

Recettes gagnantes :
  • Emballage sous vide - Tous nos produits alimentaires (farine, gruau, épices, céréales, etc.) ont été emballés sous vide avant départ en petite quantité.
  • Plan de stockage - Un plan et un inventaire de tous les produits et équipements que nous possédons à bord. Très utile surtout en début de voyage.
  • Inventaire alimentaire - Prendre le temps de faire une bonne préparation.
  • Inventaire de pièces - Même si nous avions pensée à stocker beacoup de pièces, celle qui nous a manqué, n'y était pas (pompe macératrice). Prendre note qu'aux Bahamas, les pièces sont très rares.
  • Crock Pot - Durant les longues heures de moteur on en profite !

On ne peut rien y changer :

Malgré qu'ils sont désagréables, nous devons vivre avec et s'en accomoder. Autant le savoir et négocier le tout en prenant des précautions.
  • L'humidité - Si vous tenez à certains morceaux de linge, sac à dos ou sacoche, etc. veuillez noter que l'air marin s'occupe d'eux sans que vous le sachiez. Bien ranger dans un coffre, notre sac à dos préféré en est ressorti avec de la moisissure. Identique pour certains morceaux de linge peut porté. Un manteau coupe vent, la fermeture éclair ne fonctionne plus, rouillée :( La solution est simple, emballer sous vide tout ce que vous pouvez !
  • Rouille - Malgré toutes les attentions et les efforts apportés à la propreté du bateau, celle-ci fera quand même son apparition et ce même sur des pièces que nous n'aurions jamais pensé (poulie Arcen de bonne qualité). Apportez avec vous des produits pour prévenir et nettoyer la rouille de surface (exemple de produit : Flitz).
  • Moustache jaune sur la coque -  Pas le choix faut vivre avec sur le chemin du retour. S'enlève facilement avec "ON & OFF" de Starbrite.
  • Peu de navigation à voile et beaucoup d'heures de moteur.


Trucs banales mais pas fou :
  • Nous ajouterons une petite pancarte (2' x 10") suspendue sous notre panneau solaire portant notre nom de voilier. Lorsque l'on navigue dans les canaux et que votre dinghy est remonté sur le bossoir les bateaux désirants vous contactez sur VHF pour vous dépasser ne peuvent voir votre nom de voilier caché par le dinghy. 
  • Nous ajouterons un feu de navigation arrière portatif lors de naviation de nuit car une fois le dinghy remontée celui-ci n'était pas visible.

Réactions :