03 février 2014

Black Point

1-2-3 février 2014

Départ:
Bitter Guana Cay, Les Exumas, Bahamas
24° 08,427 N et 076° 24,999 W
Arrivée:
Black Point, Les Exumas, Bahamas
24° 05,945 N et 076° 24,280 W
Millages:
 3 milles nautiques en 45 minutes

Température : Soleil, chaud 30 C, Vent du S-SE à 17 noeuds, vagues 2 pieds

Généralement lorsque nous navigons entre deux endroits, nous quittons tôt le matin soit parce que le trajet est long ou bien pour avoir le temps de visiter notre prochaine destination. La visite ça change bien des habitudes. On se lève plus tard, on jase plus longtemps devant le café, on discute de la route à prendre tout en expliquant les techniques de navigation, etc... Finalement nous quittons vers 11 h ce bel ancrage où nous étions seul dans ce petit paradis. Bitter Guana Cay est à environ 1 h de navigation de Black Point qui sera notre destination pour les 3 prochains jours.


Guillaume tente une touche en mettant la ligne à l'eau. Tout le monde connait Guillaume, il est certain qu'il n'aurait pas manger sa pêche même si elle avait été fructueuse. Mais nous oui !



Quelle ne fut pas notre surprise en tournant la pointe de "Dutham Point" et de voir autant de voilier à l'ancrage dans la baie de Black Point. Hé oui, tous y sont rassemblés pour y voir le match de la Coupe Grey chez Lorrain's Café ou au Bar Scorpio ou chez Deshamons Restaurant. Tous ces restos offraient un buffet et des spéciaux sur les consommations pour le match. 

Pour notre part, nous sommes allés rejoindre quelques amis au bar Scorpio en compagnie de Guillaume et Christine. Moi qui n'y connait pas grand chose en football, j'ai pris une gageure pour un souper avec Antonin du voilier Lili Pong. J'ai PERDU !   Il ne me reste qu'à honorer ma gageure.

Le lendemain, nous laissons les tourtereaux descendre à terre, partir à la découverte du trou souffleur. Comme Alain et moi y sommes déjà allés à deux reprises nous restons sur le voilier à profiter d'un moment de relaxation. À notre grande surprise, nous revoyons nos tourtereaux revenir à bord en moins d'une heure. Impossible de rester plus longtemps à terre, il fait vraiment très chaud, pas de vent et très humide nous disent-ils. Effectivement, nous n'osons pas trop nous plaindre mais ici la chaleur surtout à terre en après-midi est accablante. 


Nous profitons de cette belle grande plage pour nous rafraîchir. À marrée basse, la plage s'étend sur 1 km de large par 1/2 km de long.


Le soir venu, Guillaume, Christine, Antonin et Phillipe partent veiller entre jeunes au Scorpio bar.   Guillaume laisse une trace de "Nauticus" sur les murs du bar.


Mur arrière juste au dessus du bar.
Les soirées ne finaissent jamais tard par ici car les locaux prennent possession de leur bar après 22h00. Mieux ne pas y être...

Réactions :