25 novembre 2013

Vero Beach - Encore

Dimanche 24 novembre 2013


Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas. Aujourd'hui nous restons bien encabané dans le voilier à surveiller les vents qui soufflent fort. Pas de danger, on est bien protéger mais on reste sur nos gardes quand on a déjà vécu l'ouragan Irène sur le lac Champlain ont reste prudent.


Nous en avons profité pour faire l'inventaire de la bouffe, des articles de toilettes et autres pour l'achat des provisions avant le départ. Nous prévoyons si la température le permet, traverser aux Bahamas vers la fin de la première semaine de décembre.

D'ici ce temps là, nous devrons nous réapprovisionner dans tous ce que nous pourrions avoir de besoin pour vivre durant 165 jours. Donc, nous devons faire l'exercice suivant pour les articles de consommation : 165 jours aux Bahamas, donc 165 déjeuners,  si le tier des déjeuners sont des céréales (55) et qu'une boîte de céréale à deux se bouffe en 5 matins environ, 55 / 5 = 11. Il nous faut acheter 11 boîtes de céréales. 

Pourquoi se réapprovisionner ici aux USA avant le départ ? Hé bien, dans les grandes villes comme Nassau, on peut y faire des achats facilement mais à prix beaucoup plus élevé. Mais par contre, à l'extérieur des Îles les plus fréquentés comme Port Lucaya, Grand Bahama, Nassau, New Providence, Turks and Vaicos, Abacos, George Town, Exumas, la nourriture arrive par bateau 1 fois par semaine. Une petite boite de céréale peut coûté jusqu'à 10$ (: et on ne trouve pas de tout. Toutes les documentations nous suggèrent fortement de faire le plein de tout ce que l'on peut acheter avant de traverser. Sauf du poisson ! 

Lundi 25 novembre 2013

Ouf quelle nuit !  On n'a pas beaucoup dormi. Deux voiliers sur un mouillage, pas habituer mais tout c'est bien passé. Nous avons eu jusqu'à 35 noeuds de vents mais pas de vague. 

Mardi 26 novembre 2013

Ouf quelle nuit !  On n'a un peu mieux dormi. Deux voiliers sur un mouillage, pas habituer mais tout c'est bien passé. Nous avons eu encore de grand vents mais pas de vague. Hé oui, je me répète car la météo est du copier-coller d'hier et encore pour les quelques jours à venir. Nous restons sagement ici bien douillet dans notre petite maison.


 



Réactions :